Parcours BD et Street Art dans les Marolles

Après vous avoir emmené à la découverte des fresques du centre de Bruxelles, nous vous proposons aujourd’hui un nouveau parcours BD et Street Art dans les Marolles.

Situé au pied de l’imposant Palais de Justice, le quartier populaire des Marolles regorge d’endroits insolites. Ses ruelles et petites façades cachées sont en effet le lieu idéal pour que les artistes puissent s’exprimer.

Vous trouverez au bas de cet article une carte interactive. Elle vous permettra de suivre tout le parcours, avec l’intégralité des adresses et les photos des œuvres. Le long de ce circuit, vous apercevrez également d’autres fresques en hommage à Bruegel, réalisées par Farm Prod en juin 2019, que nous vous détaillons dans un autre article.

De Spirou à Quick et Flupke (650m)

Pour débuter ce parcours, rendez vous place Polaert. Vous pourrez vous garer dans le parking souterrain ou prendre un des trams (92 et 93) qui y mènent, puis prendre l’ascenseur qui se trouve au bout de la passerelle, près du Palais de Justice.

Parcours BD les Marolles
Benoît Brisefer, Spirou, Passe moi l’ciel ©Florence L.

Vous arriverez alors sur une petite place que vous devrez un peu remonter jusqu’à la rue des Minimes, au 89. Vous y trouverez Passe moi l’ciel, de Stuf et Janry, bande dessinée humoristique dont les deux principaux protagonistes sont Saint Pierre et Satan. De retour sur la place, vous verrez sur votre gauche la grande fresque de Spirou (Franquin). Si vous êtes observateurs, vous remarquerez que la scène de déroule place du Jeu de Balle, lieu emblématique des Marolles. On y voit Spirou en train de se faire alpaguer par les vendeurs du marché aux puces, vendeurs qui ne sont autres que les dessinateurs de la série.

Prenez ensuite la rue Haute et vous observerez comment Benoît Brisefer, personnage de Peyo, semble s’envoler dans le ciel bruxellois. Continuez jusqu’au numéro 60, puis tournez rue des Chandeliers, où vous trouverez de nombreuses œuvres de street artistes comme ParoleObêtre, Spencer ou Doctor H.

Parcours BD Les Marolles
Quick et Flupke ©Florence L.

Revenez ensuite sur vos pas, puis tournez à droite dans la rue Notre Seigneur. A l’angle de cette rue et de la rue Blaes, vous trouverez les facétieux Quick et Flupke (Hergé). Pour la petite histoire, les grands parents maternels d’Hergé vécurent quelques temps dans les Marolles, au 193 de cette même rue.

De Bonom à Laura Zorg (700m)

Au 87 de la rue Blaes, vous pourrez découvrir un dessin de poisson, de l’artiste bruxellois Bonom. A Bruxelles, on retrouve également ses œuvres rue Ravenstein, rue de Flandre, rue Fontainas et à l’entrée du Muséum d’histoire naturelle, entre autres. La fresque colorée en dessous est de Kool Koor, artiste américain vivant à Bruxelles.

Street Art dans les Marolles
Kool Koor rue Blaes ©Florence L.

Prenez ensuite la première à droite, rue du Miroir, où vous pourrez voir une succession de graffitis. Sur le bâtiment en face de vous, une pieuvre de Bonom, vous regarde. Il est également prévu qu’il réalise une nouvelle œuvre sur ce même immeuble dans les prochains mois.

Passez sous le tunnel puis tournez à gauche rue de Terre Neuve. Sous ces deux tunnels, ainsi que sous celui qui jouxte la gare, vous pourrez admirer des fresques très récentes des artistes Elisa et Almudena, Miles & 2SHY et Patrick Croes.

Parcours Street Art les Marolles
Tunnels dans les Marolles ©Florence L.

Si vous avez un peu de temps, vous pouvez aussi remonter jusqu’au 56 pour admirer l’œuvre de Gleo, artiste colombienne, ainsi que l’héroïne de BD Yoko Stuno au numéro 25.

En suivant la rue de Terre Neuve, vous trouverez également une œuvre du dessinateur David Vandermeulen, pour Recyclart.

Enfin, sur la petite place à gauche, vous passerez devant les sympathiques personnages jaunes de Laura Zorg. Ils décorent le triste mur de brique qui bouche l’ancienne entrée d’un entrepôt, et sont accompagnés d’un ours et d’un poisson, sur les murs du bâtiment voisin.

D’Odilon Verjus à Monsieur Chat (500m)

Dirigez-vous maintenant vers la rue des Capucins, sans doute celle qui propose le plus de fresques BD de la ville. Tout d’abord, au 9, vous apercevrez le sympathique Odilon Verjus de Verron et Le Pennetier. Avec son jeune novice, il vient secourir la grande Joséphine Baker. Vous remarquerez également en arrière plan le Palais de justice, clin d’oeil au quartier.

BD et Street Art dans les Marolles
Odilon Verjus, Monsieur Chat, Blondin et Cirage ©Florence L

Au 17, retrouvez Blondin et Cirage (Jijé), en compagnie du Marsupilami. Contrepied des aventures de Tintin au Congo, l’histoire met en scène un garçon blond qui croit tout savoir, alors que c’est son ami noir qui résout tous les problèmes. Enfin, au 25, Léonard, le génie de Turk et De Groot qu’on ne présente plus, est en train de peindre le Palais de Justice, sous l’œil admiratif de son disciple et de son chat.

Puis direction la place du Jeu de Balle, et son ancienne ancienne caserne Pin Pon, où des artistes viennent peindre chacun à leur tour. Nean, David Selor, Gui Tar, Zdey, Mesguich et maintenant Blanc-Bec. Sur la place, vous aurez accès au wifi gratuit de Bruxelles.

En vous dirigeant vers la rue des Chevreuil, ne manquez pas le Monsieur Chat de Thoma Vuille au numéro 15. Cet artiste franco-suisse est considéré comme un des leaders de la scène street art européenne. Ainsi, une exposition lui a même été consacrée en 2016 à Bruxelles.

DÉCOUVREZ LES AUTRES FRESQUES DU PARCOURS

Laisser un commentaire