Parcours BD et Street Art dans les Marolles

De Boule et Bill à La Patrouille des Castors (450m)

A quelques pas, au 19 de la rue du Chevreuil, retrouvez les sympathiques Boule et Bill de Roba. Celui-ci se serait, paraît-il, inspiré de son chien et de son fils pour créer les deux principaux personnages.

Parcours BD les Marolles
Boule et Bill dans les Marolles ©Florence L.

A partir de ce point, si vous souhaitez voir Le Chat de Philippe Geluck qui se situe boulevard du Midi, 90, vous devrez faire un détour de 400m. Célèbre dessinateur, acteur, chroniqueur et humoriste belge, Philippe Geluck aura d’ailleurs en 2020 son propre musée dans le centre de Bruxelles.

Parcours BD Les Marolles
Le chat de Philippe Geluck ©Florence L.

Et sinon, poursuivez par la rue de la Plume. Au 34, vous apercevrez le sympathique Petit Jojo d’André Geerts. Puis rejoignez la rue Blaes  où vous pourrez admirer sur votre gauche une des œuvres d’un autre célèbre artiste bruxellois : Denis Meyers. Petit fils du créateur du logo de l’Exposition Universelle de 1958, il fut aussi à l’origine de l’exposition éphémère “Remember Souvenir” dans les anciennes usines Solvay.

En continuant sur la rue Pieremans, vous trouverez au 17 les personnages de la célèbre Patrouille des Castors de Mitacq.

D’Orlando Kintero à Jef Aérosol (700m)

Toujours sur la rue Pieremans, au 57, vous pourrez admirer une fresque réalisée par Samuel Idmtal et Orlando Kintero, avec le concours des habitants du quartier. Puis remontez sur la rue Haute. Au 290, sur les murs de l’hôpital Saint Pierre, Denis Meyers et Arnaud Kool vous dévoilent leur fresque Aids. Découvrez son making-off ici.

Street Art dans les Marolles
La Musique avant toute chose © Florence L.

Continuez ensuite sur la rue Haute, puis tournez à gauche dans la rue des Renards. Sur la devanture de la galerie Bruno Montois, découvrez les fresques de garçons de Jef Aérosol. Artiste français issu de la première vague de Street Art du début des années 80, il est aujourd’hui un des plus côtés. En 2011, il réalise à Paris, place Stravinski, un immense pochoir de 350 m2 intitulé “chuuuttt !!!”.

A quelques dizaines de mètres des premières, vous trouverez une grande fresque de Jef Aérosol, La Musique avant toute chose. N’hésitez pas à vous aventurer jusqu’au bout de la petite impasse. Si vous aimez son travail, vous pourrez d’ailleurs acquérir une de ses œuvres dans la galerie Martine Ehmer. Enfin, retrouvez à nouveau Monsieur Chat de Thoma Vuille au 183 de la rue Haute.

Au 189, se trouvait auparavant une fresque de Quick et Flupke, mais elle n’existe plus car le bâtiment a été reconstruit. 

Voilà, ce parcours dans les Marolles est terminé. Enfin presque, puisque d’autres artistes sont aussi allés “semer” leurs oeuvres dans le quartier !

Street Art les Marolles Bruxelles
Nathalie Veit, Clet Abraham et Cyclop ©Florence L

Space Invader et ses petits aliens, Clet Abraham et ses panneaux détournés (souvent des sens interdits), Cyklop et ses sympathiques poteaux colorés ou encore Nathalie Veitet et ses mosaïques sur les vieux métiers du quartier.

Florence L.

Laisser un commentaire