Les 19 communes de Bruxelles-Capitale

Jardin botanique dans la commune de Bruxelles
Vivre à Bruxelles ©Florence L

Bruxelles est composée de 19 communes… dont la commune de Bruxelles. Donc si vous habitez à Uccle par exemple, vous habitez bien à Bruxelles-Capitale.

En effet, Bruxelles-ville est juste une des 19 communes de Bruxelles-Capitale. Mais Bruxelles-Capitale est également une région, et n’a donc pas de banlieue à proprement parler.

Si vous choisissez de vous éloigner un peu, vous habiterez alors la province du Brabant Flamand, qui entoure la capitale, ou la toute proche province du Brabant Wallon, au sud.

Les 19 communes qui forment Bruxelles-Capitale

Par ordre alphabétique, ce sont : Anderlecht, Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Bruxelles-ville, Etterbeek, Evere, Forest, Ganshoren, Ixelles, Jette, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Gilles, Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek, Uccle, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Lambert, et Woluwe-Saint-Pierre.

Un peu perdus ? Rassurez-vous, même après plusieurs années à Bruxelles, rares sont les personnes qui peuvent toutes les citer sans hésiter !

Les communes les plus importantes de Bruxelles-Capitale

En 2018, ce sont près de 1 200 000 personnes qui vivent dans la capitale du royaume. 

Bruxelles-ville – 179 000 habitants

C’est la commune la plus peuplée de Bruxelles. Elle s’étend depuis Laeken, au nord, jusqu’au bois de la Cambre, au sud. A Bruxelles-ville, on trouve le Pentagone, centre historique de la ville, qui regroupe les principaux musées et monuments.

C’est aussi à l’est de cette commune que se situe le quartier européen, centre financier et politique de l’Europe. Et tout au nord, on retrouve Laeken qui abrita notamment l’exposition universelle de 1958. C’est une commune très appréciée par les expatriés les plus citadins.

Schaerbeek – 133 000 habitants

Située à la limite du quartier européen et du parc du cinquantenaire, la commune connait un renouveau depuis quelques années. De plus en plus d’expatriés s’y installent pour la proximité avec les bureaux du quartier européen, et aussi avec l’aéroport de Zaventem.

Anderlecht – 118 000 habitants

Commune populaire et boudée par les expatriés, elle n’en est pas moins la commune qui héberge la principale équipe de football de la capitale. En effet, le Royal Sporting Club Anderlecht est le club de football le plus titré de Belgique, et il fait la fierté de tous les Bruxellois.

Molenbeek – 97 000 habitants 

On imagine le pire à la simple évocation du nom de Molenbeek (terminaison à ne pas prononcer comme un « bec », mais en allongeant bien le « éék »). La commune est pourtant beaucoup plus agréable qu’on ne pourrait le penser, mais rares sont les expatriés qui choisissent d’y vivre.

Les communes de Bruxelles plébiscitées par les expatriés français 

Sans surprise, ce sont les communes proches du Lycée Français qui regroupent le plus d’expatriés.

Ixelles – 86 000 habitants

Avec ses quartiers branchés, le Châtelain et la Toison d’Or, ainsi que populaire place Flagey, c’est la commune où bon nombre d’expatriés rêve de s’installer. Séparée en deux parties par l’avenue Louise, qui fait elle partie de la la commune de Bruxelles, Ixelles est une ville qui fourmille de bars, restaurants et boutiques à la mode. Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article Vivre à Ixelles.

Uccle – 82 000 habitants

C’est tout d’abord la proximité du Lycée Français qui la rend particulièrement attrayante pour les familles françaises. Mais Uccle est aussi une ville où il fait bon vivre. C’est une commune principalement composée de maisons individuelles et d’espaces verts, un peu la ville à la campagne ! Mais ce luxe a un prix car tout comme Ixelles, Uccle est l’une des communes les plus chères de la capitale. Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article Vivre à Uccle.

Parmi les autres communes, Forest et Saint-Gilles sont également très appréciées par la communauté française. A mi-chemin entre la communes de Bruxelles et d’Uccle, elles offrent une qualité de vie très appréciable. Au sud, Watermael-Boitsfort et ses nombreux espaces verts attirent aussi la communauté française.

Et enfin, trois communes en dehors de Bruxelles accueillent aussi bon nombre d’expatriés. Ce sont les villes de Waterloo, Rhode-Saint-Genèse et Linkebeek. Ces deux dernières, bien qu’étant néerlandophones, proposent néanmoins des aménagements linguistiques pour ses habitants francophones.

Florence L.

Laisser un commentaire