Hergé et Bruxelles : une longue histoire

Tintin à Bruxelles
Hommage à Hergé au Musée de la BD © Florence L.

Hergé, de son vrai nom Georges Remi, est né le 22 mai 1907 à Bruxelles. Auteur des célèbres aventures de Tintin, mais aussi de Quick et Flupke, Totor, et de Jo, Zette et Jocko, il s’est beaucoup inspiré de sa ville pour créer ses histoires.

L’enfant de Bruxelles

Le petit Georges Remi vient au monde dans une maison de la commune d’Etterbeek, dans une famille modeste. Ses parents déménagent fréquemment après sa naissance, mais restent toujours dans une des communes de Bruxelles. A l’école, il dessine sans cesse sur ses cahiers, et se fait remarquer par ses professeurs grâce à son style particulier. Il réalisera même une grande fresque sur le mur de l’Institut Saint-Boniface, dont il était l’élève.

Il entre chez les scouts dès son plus jeune âge, et restera attaché au mouvement pendant toute sa jeunesse. Après une idylle avec Marie-Louise van Cutsem, surnommée Milou, il rencontre en 1927 Germaine Kieckens, qui deviendra sa femme. Ils se marient en 1932, et s’installent dans la commune de Schaerbeek.

Au cours de sa vie, il déménage de nombreuses fois dans différents quartiers de Bruxelles, et achète même une ferme à Céroux-Mousty, dans la région du Brabant wallon. Il décède le 3 mars 1983 à Woluwe-Saint-Lambert, et est enterré au cimetière de Dieweg à Uccle.

Le parcours d’Hergé

En 1924, Hergé débute sa carrière comme dessinateur dans une revue scoute, où il signe ses dessins de ses initiales R.G., puis entre ensuite au journal belge Le Vingtième Siècle. Il n’y exécute au début que des tâches administratives.

Tintin le Lombard Bruxelles
Le Lombard © Florence L.

En 1929, il crée le personnage de Tintin, pour le supplément destiné aux enfants “Le Petit Vingtième”. En 1930, c’est au tour de Quick et Flupke de voir le jour. Les deux compères inventent toutes sortes de pitreries et se font poursuivre par l’agent 15. Hergé continue d’écrire les histoires à succès du jeune reporteur pour le magazine jusqu’en 1940, puis les adaptent ensuite pour publier les albums. En 1936, il crée également Jo, Zette et Jocko pour le journal français Cœurs Vaillants.

Après des années difficiles, en 1946, il devient le directeur artistique du Journal de Tintin, où il impose son style. Puis il lance les studios Hergé en 1950, époque à partir de laquelle les aventures de Tintin connaissent un succès mondial. Depuis la parution des premières aventures, il s’est vendu presque 250 millions d’albums.

Les quartiers de Bruxelles qui l’ont inspiré

Quick et Flupke ©Florence L.

C’est sans doute le populaire quartier des Marolles qui a le plus inspiré Hergé. C’est en effet le terrain de jeu de Quick et Flupke, les deux ketjes bruxellois. Mais c’est aussi sur sa célèbre place du Jeu de Balle que Tintin achète la maquette de la Licorne, et c’est même dans une rue toute proche que se situerait la maison du jeune reporter.

Oreille cassée Tintin
L’Oreille cassée au Musée d’Art et d’Histoire de Bruxelles ©Florence L.

L’ancienne gare du Nord dans Tintin chez les Soviet, le musée d’Afrique Centrale dans Tintin au Congo, des statues du musée d’Art et Histoire, l’observatoire d’Uccle, une maison de Watermael- Boitsfort,…. autant de lieux bruxellois dont Hergé s’est inspiré pour illustrer ses aventures. Retrouvez-les tous dans notre article “Bruxelles dans les albums de Tintin”.

Les hommages à Hergé dans Bruxelles

Rues, places, statues,… nombreux sont les hommages au dessinateur dans Bruxelles. La plus récente est une statue inaugurée en 2019 à Etterbeek.

Tintin à Bruxelles
Fresque Tintin à la gare du Midi ©Florence L.

Mais ses personnages sont aussi à l’honneur, avec Tintin en premier lieu. Imposible de traverser Bruxelles sans vous retrouvez nez-à-nez avec le célèbre reporter. Magasins, musées, fresques, statues, rues, et même jusqu’à l’aéroport de Zaventem, la ville lui rend hommage. Retrouvez tous ces lieux dans notre article “Les clins d’œil à Tintin dans Bruxelles”.

Florence L.

Laisser un commentaire